Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le divorce en France : Quelle est la situation et les causes

Les causes du divorce peuvent être multiples mais toutes sont le résultat d'un échec de la relation de couple dû à une incompatibilité entre les caractères en raison de l'absence de cohésion avec une personne que vous avez été obligé de respecter et de soutenir pour être votre complément en échange de son affection et de son amour ; respect qui doit être également réciproque dans la même mesure.

Les principales causes sont :

Causes économiques : la richesse comme la pauvreté peuvent être à l'origine de la cupidité ou des difficultés qui provoquent la discorde conjugale.

Relations sexuelles inadéquates : La vie de couple a beaucoup à voir avec les besoins et les désirs sexuels du couple marié, qui ne sont généralement pas pris en compte de manière égale. L'insatisfaction ou le harcèlement peuvent conduire à l'infidélité.

Interférence en dehors du couple : Nous parlons de personnes en dehors du couple (amis, parents, belle-famille, proches) et du soutien en faveur de l'un et au mépris de l'autre.

En France, le nombre moyen de divorces est de 130 000 par an.

Le divorce par consentement mutuel "sans juge" est en hausse. Cette nouvelle forme de divorce gagne en popularité depuis son implantation le 1er janvier 2017. Au cours de la première année, ce type de divorce a dépassé la moitié des divorces (55,2%). En outre, 72,8% des couples ayant l'intention de divorcer le considèrent comme "avantageux" et 11,4% comme "très avantageux".

Augmentation des demandes de divorces à l’amiable

Oui, il est possible de divorcer à l'amiable, mais ce n'est pas toujours une tâche facile. Nous appelons cela un "divorce de commun accord". Pour que votre divorce soit incontesté, vous et votre conjoint devez convenir de toutes les conditions du divorce, y compris toutes les questions relatives aux enfants mineurs, au partage des biens et des dettes, à la pension alimentaire pour époux et à la pension alimentaire pour enfants.

Les divorces de commun accord sont les plus courants lorsqu'il n'y a pas d'enfants mineurs, lorsque le mariage est de courte durée et qu'aucun des époux n'a besoin du soutien financier de l'autre.

Les avocats pas chers

L'augmentation du nombre de demandes de divorce survenue après la période de confinement la plus dure ne se traduira pas par une augmentation significative des séparations et des divorces en raison de l'impact de la crise économique déclenchée par la pandémie, qui a dissuadé beaucoup de personnes de faire le pas pour officialiser la rupture conjugale.

En France, il existe donc des cabinets d'avocats ou des avocats indépendants qui proposent la formule de divorce rapide, également appelée divorce express, associée au divorce à l'amiable. Ils s'engagent sur la qualité et le prix. Ils couvrent l'ensemble du territoire national, de sorte qu'il est possible pour tout couple de trouver un avocat spécialisé dans le divorce pas cher. Pour de nombreux couples, il est important que le divorce ne soit pas cher.

Les commentaires sont fermés.