20/05/2008

Live blogging depuis Bâton Rouge (5) : aujourd'hui c'est mon tour !

 

 


Pour la seconde des quatre journées thématiques du colloque consacré au thème « droit et culture », c'est à mon tour de travailler : les responsables d el'association m'ont demandé si j'accepterai de présenter le rapport français sur le thème « droit international public et culture ». Je vois d'ici les sourires ironiques de mes lecteurs coutumiers qui me soupçonnent de m'être fait passer pour un internationaliste dans le seul but de visiter le sud des Etats-Unis.


A ces détracteurs putatifs je réponds d'un ton assuré « que nenni ». En effet, le rapporteur général de ce thème a orienté la problématique vers la protection internationale des minorités et de la diversité culturelle, ce qui concerne ainsi notamment, toute la question des minorités religieuses, des langues régionales ainsi que la question des peuples autochtones.


Dans ces conditions, même si ces questions sont encadrées ou orientées par des normes de droit international, vous admettrez avec moi, que ce sont des sujets qui touchent fortement au droit adminsitratif et au droit constitutionnel.


Quoi qu'il en soit, étant aujourd'hui à la Tribune, je n'aurai sans doute que peu de d'occasion de publier de nouveaux billets. J'essayerai toutefois de profiter des pauses. Pour l'heure, je me rends à la réunion de coordination préalable à la journée. A Bâton Rouge il est 7h40 mais je ne souffre pas du décalage horaire car le petit déjeuner que j'ai englouti en tapant ceci ressemblait étrangement à un repas de midi en France : steak haché, pommes sautées et oignons frits.


Commentaires

A vous lire, on finirait par croire que la fameuse "fuite des cerveaux" ne serait finalement due qu'à la piètre qualité de nos restaurants universitaires et à l'excellence gastronomique de nos amis américains... ce qui serait tout de même un comble !

J'espère en tout les cas que vous serez insensible à ce type d'"arguments" hautement caloriques (la nourriture créole qui sévit à La Nouvelle-Orléans est très grasse à cause de l'usage immodéré du frit, attention !), et que vous resterez en France pour contribuer à la Grandeur Juridique de Notre Présipauté.

Écrit par : La fuite des estomacs ? | 20/05/2008

J'abonde dans le sens du commentateur précédent : un ancien voyage à LSU et à la Nouvelle-Orléans m'avait fait prendre 7 kg que je n'ai jamais vraiment perdus. Une priorité : ne pas tester tous les fast food locaux, même ceux cajun ou plus ou moins sudistes... heureusement, non seulement le coca "zéro" est arrivé entre temps, mais en plus le niveau des restaurants que vous semblez fréquenter ne vous donne peut être pas envie de manger comme l'américain lambda.
L'enseignement "entre les lignes" de votre voyage est donc que les chercheurs ne sont pas paupérisés chez le "grand satan"... cela méritera des pages d'analyses dans ce blog et d'éventuelles analogies avec la LRU.

Écrit par : D'encore plus loin | 20/05/2008

Ben alors il est en panne l'i-phone?

Écrit par : accroc | 21/05/2008

Écrire un commentaire