06/02/2008

Modernisation de HUDOC : la Cour EDH sollicite l'avis des utilisateurs par un questionnaire

 

On pourra considérer qu'il s'agit d'une marotte, qu'après l'état d'urgence, sciences-po, le DALO, je fais une nouvelle démonstration de ma monomanie séquentielle.


De fait, je ne démentirai pas.


Mais il n'en reste pas moins que la différence de démarche est frappante entre la Cour EDH et notre cher Legifrance (à ce propos, le groupe sur facebook dont j'avais mentionné l'existence atteint désormais le nombre de 113 membres).


La nouvelle version de Legifrance a été conçue de manière strictement interne par l'administration et son prestataire. Un « levé de voile » sur les nouvelles fonctionnalités a été fait quelques semaines avant sa mise en ligne, devant un public d'initiés.


Puis cette mise en ligne a eu lieu et devant les récriminations, un appel aux « améliorations », ou plus exactement à la chasse au bugs a été lancé.


Or voilà que la CEDH envisage de moderniser le site qui permet l'accès à la base de données de ses arrêts, le service HUDOC.


Comment croyez vous que cette organisation internationale procède pour mener à bien cette modernisation ?


Elle procède à la mise en ligne d'un questionnaire.


« Afin d'apporter des améliorations à la base de données HUDOC, dans laquelle est publiée la jurisprudence relative à la Convention, la Cour a mis en ligne un questionnaire destiné aux utilisateurs tant confirmés qu'occasionnels de cette base ».

 

Je vous invite d'ailleurs à y répondre nombreux, car l'ergonomie de cette base n'est pas pour l'instant, des plus efficaces.  


Il restera à déterminer le mode de traitement des réponses ainsi que leur traduction concrète dans la nouvelle application, mais je ne peux m'empêcher de m'adresser aux gestionnaires de Legifrance : n'aurait-il pas été judicieux d'adopter une démarche analogue ?




Commentaires

Sera-t-il possible d'avoir un jour un train d'avance ou devrons nous continuer à s'inspirer des bonnes idées des autres?

Écrit par : sunshine | 07/02/2008

Avec mon firefox je n'arrive pas a depasser la premiere page du questionnaire (qui s'affiche mal).

Sinon sur le principe c'est une évidence qu'un service public demande au public ce qu'il souhaite :).

Écrit par : Laurent GUERBY | 10/02/2008

Cher professeur, vous avez écrit
"La nouvelle version de Legifrance a été conçue de manière strictement interne par l'administration et son prestataire".

Cherchez qui est le prestataire et comment il est choisi et sur quel critères et expressions de besoins et vous aurez la réponse à nombreuses de vos questions.

Merci pour le remue ménage salutaire
Bien cordialement
D. Fausser

Écrit par : Dominique Fausser | 13/02/2008

Écrire un commentaire